Forum De Patrick N'Guema N'Dong


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
Partagez | 
 

 L'école initiatique d'Hitler

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
mac laren



Nombre de messages: 3
Date d'inscription: 10/01/2006

MessageSujet: L'école initiatique d'Hitler   Mar 10 Jan à 12:14

D'ou Hitler Twisted Evil tirait-il sa force spirituelle?Alors que a peu près tous nous croyons que le monde est aux mains des sectes judeo-chrétienne(FM,Rose-Croix,Kabbale,...)On a vu cet'homme s'attaquer impunément à ces loges au grand jour.Quel était l'école initiatique de cet énergumène?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
superlette



Nombre de messages: 572
Localisation: dakar
Date d'inscription: 08/12/2005

MessageSujet: Re: L'école initiatique d'Hitler   Mer 11 Jan à 6:41

Hitler etait un rebel et bien qu ayant eu des idees controversial, elle n etait pas toutes mauvaise.
tu peux lire son livre Mein Kampf
http://www.nsdapao.org/adolf-hitler-mon-combat-mein-kampf-1926.pdf

et voivi un appercu par wikipedia:

Selon Adolf Hitler :

La cartographie de l'Europe issue du Traité de Versailles est inacceptable, car elle a pour conséquence immédiate l'éclatement des peuples de culture allemande.
L'Autriche et les minorités allemandes de Tchécoslovaquie et de Pologne doivent être réunies à l'Allemagne dans un seul espace, le grand Reich.
Pour assurer l'épanouissement du peuple allemand réunifié, il préconise la voie des chevaliers teutoniques : « conquérir par l'épée allemande le sol où la charrue allemande devrait pousser le blé pour le pain quotidien de la nation».
Pour cela, il faut réarmer le pays et atteindre l'autosuffisance économique par une série de conquêtes territoriales.
Le nouvel essor de la nation allemande doit se faire notamment au détriment des territoires russes, des pays de l'Europe centrale et danubienne, mais aussi à l'ouest, au détriment de la France qu'il considère comme « inexorable et mortelle ennemie du peuple allemand ».
[modifier]
Plan et résumé de l'ouvrage
[modifier]
Tome premier : bilan
Préface de l'auteur

La Maison familiale : les années d'enfance d'Hitler où il raconte ses premiers émois pan-germanistes et son refus obstiné (contre l'avis de son père) de devenir fonctionnaire, il rêve plutôt à une carrière de peintre. Le chapitre se termine avec la mort de son père et de sa mère et son départ pour Vienne.
Années d'études et de souffrance à Vienne : cinq années difficiles à Vienne où il vit de petits boulots et de son métier de peintre. Premières rencontres avec le syndicalisme et le national socialisme.
Considérations politiques générales touchant mon séjour à Vienne
Munich
La guerre mondiale
Propagande de guerre
La Révolution
Le commencement de mon activité politique
Le parti ouvrier allemand
Les causes de la débâcle
Le peuple et la race
La première phase du développement du parti ouvrier allemand national-socialiste
[modifier]
Tome deux : le mouvement national-socialiste
Opinion philosophique et parti
L'État
Sujets de l'État et citoyens
La personnalité et la conception raciste de l'État
Conception philosophique et organisation
Lutte des premiers temps - L'importance de la parole
La lutte contre le front rouge
Le fort est plus fort quand il reste seul
Considérations sur le sens et l'organisation des sections d'assaut (SA)
Le fédéralisme n'est qu'un masque
Propagande et organisation
La question corporative
La politique allemande des alliances après la guerre
Orientation vers l'Est ou politique de l'Est
Le droit de légitime défense
Conclusion

Le livre est dédié à la mémoire de Dietrich Eckart, le curieux gourou de l'Ordre de Thulé.

[modifier]
L'édition française

ADOLF HITLER
Mein Kampf
Mon Combat
Nouvelles Éditions Latines

Paris, 1934En 1934, les Nouvelles Éditions Latines — toutes nouvelles de fait, puisqu'elles ont été fondées en 1928 par Fernand Sorlot — publient Mein Kampf 1 en français. L'ouvrage est ramené à un seul volume de 688 pages ; il est sous-titré Mon Combat. En exergue ceci :


Tout Français doit lire ce livre.Maréchal LYAUTEY
Dans l'avertissement des éditeurs Sorlot souligne que « [ce] livre a eu sur l'orientation soudaine de tout un peuple une influence telle, qu'il faut, pour en trouver l'analogue, remonter au Coran. »
Hitler ayant « obstinément refusé de laisser publier en français [… nous] avons pensé qu'il était de l'intérêt national de passer outre à ce refus, quelles que puissent être pour nous-mêmes et pour la jeune maison que nous avons fondée les conséquences de notre initiative. »
Il objecte encore :

« Les paroles et les écrits publics d'un homme public appartiennent au public. »

Indiquant qu'Hitler considère la France comme le principal obstacle à ses visées il le cite :

« Ces résultats ne seront atteints ni par des prières au Seigneur, ni par des discours, ni par des négociations à Genève. Ils doivent l'être par une guerre sanglante. »

Il faut cependant remarquer qu'à aucun moment l'éditeur ne semble s'inquiéter des menaces très lourdes que laisse deviner le livre sur les Juifs et les autres populations qui feront l'objet de la solution finale, bien que ce texte, servant d'avertissement sur la menace à venir, aurait pu permettre à de nombreux Juifs de s'échapper à temps. La France anti-dreyfusarde est encore bien vivante.

La traduction elle-même est intégrale et plutôt neutre, sans notes ni commentaires. Le Tribunal de commerce de Paris la fera interdire à la vente la même année à la demande de l'éditeur allemand de Mein Kampf. Il se peut que cette interdiction eut des effets catastrophiques sur la préparation des Français à ce qui allait suivre mais le cas de Sorlot est déroutant : après la guerre il fut condamné à vingt ans d’indignité nationale pour avoir publié sous l’Occupation les Appels aux Français du maréchal Pétain et d'autres ouvrages collaborationnistes. Il eut encore à son actif la publication d'ouvrages antisémites ou négationnistes et d'auteurs très controversés comme Paul Rassinier.

Détail piquant, au dos du frontispice on peut lire :


IL A ÉTÉ TIRÉ DE CE VOLUMEVINGT-CINQ EXEMPLAIRES SURPUT FIL, NUMÉROTÉS I À XXV,RÉSERVÉS AUX COLLABORATEURS
En 1938 une traduction est autorisée aux Éditions Fayard 2. Elle est allégée, expurgée, voire carrément falsifiée. Une phrase comme : « […] la France nation impérialiste est l’ennemie mortelle de l’Allemagne […] » y devient : « La frontière entre l’Allemagne et la France est définitivement fixée. Les peuples français et allemands égaux en droit ne doivent plus se considérer comme ennemis héréditaires mais se respecter réciproquement. »


1. Adolf HITLER : Mein Kampf — Mon Combat. Nouvelles Éditions Latines, Paris, 1934. In -8. 688 pp, 2. Adolf HITLER : Ma Doctrine. Arthème Fayard, Paris, 1938. In -8. 344 pp.

[modifier]
Quelques points significatifs du livre
Les points suivants sont tous traités dans le livre, mais pas nécessairement dans le même ordre.

Né près de la frontière entre Autriche et Allemagne, Hitler y voit un signe du destin qu'il doit réunifier tous les peuples de langue germanique, comme Bismarck avait créé en son temps l'Allemagne par le fer et par le feu.
Après sa démobilisation en 1918, il découvre que « presque tous les fonctionnaires étaient juifs, et tout juif fonctionnaire ». Pensant à tous ses camarades soldats morts il se dit dès ce moment que la défaite est due au seul arrière de Berlin, qui s'est peu soucié des sacrifices héroïques des soldats du front et a offert sa capitulation par souci de simple confort.
Sur le seul plan organisationnel, il ne cache pas son intérêt et sa haine pour l'Église catholique d'une part, et pour la religion juive d'autre part, institutions qui ont largement dépassé les mille ans d'existence.
Hitler marque une admiration technique particulière pour la façon dont la hiérarchie catholique maintient sa domination sur les fidèles : en niant systématiquement les données de la science qui la contredisent, et en imposant somme toute, dirait-on aujourd'hui, sa propre réalité. Le docteur Goebbels retiendra cette leçon.
En revanche, il dénonce la vision chrétienne du monde comme pernicieuse et propre à affaiblir les qualités germaniques.
Il développe sa théorie de la chute des civilisations antérieures : la domination se traduit par l'extension territoriale, qui aboutit au métissage, qui à terme se traduit par une « dégénérescence de la race initiale », puis la décadence.
Il y développe aussi sa vision du racisme : d'après lui, les peuples « inférieurs » ne peuvent espérer survivre qu'en se métissant avec les peuples « supérieurs », en ont l'obsession, et parviennent à leurs fins quand ces derniers sont totalement métissés, et ne constituent plus un danger pour eux. C'est selon lui ce qui commence à se produire en Europe, y compris en Allemagne. C'est là une idée qui a pu être trouvée par exemple chez Gobineau.
Il raconte la nuit où « la vérité se fit jour dans [son] esprit » et où il « [comprit] en pleurant jusqu'au matin que le peuple juif travaillait délibérément à la ruine de l'Europe, et de l'Allemagne en particulier » .
Il annonce sa position sur les rapports relatifs du parti et de la propagande : plus la propagande est efficace et moins il y aura besoin d'avoir de membres dans le parti, ceux-ci étant du même coup à la fois plus sûrs et plus faciles aussi à surveiller.
Selon son livre,
les individus handicapés doivent être éliminés (eugénisme actif et non passif)
les peuples « inférieurs » doivent être asservis aux peuples « supérieurs » (dont le peuple allemand)
tout peuple « supérieur » autre que le peuple allemand, s'il en existe, doit lui aussi être éliminé sans délai, car il constitue un danger. Le métissage serait une autre façon de neutraliser leur danger à terme, mais ce serait au prix d'une perte d'identité de la « race ». Il faut interdire le métissage et il faut que le peuple menacé élimine l'autre (Note : la shoah prend à cette lumière une signification toute différente).
La France est désignée comme un ennemi à abattre pour ses manœuvres anti-allemandes. Dans le même paragraphe, Hitler précise : « Si j'étais Français, j'agirais d'ailleurs exactement de la même façon qu'eux ; mais je suis Allemand ».
Autre citation : « Notre objectif primordial est d’écraser la France. Il faut rassembler d’abord toute notre énergie contre ce peuple qui nous hait. Dans l’anéantissement de la France, l’Allemagne voit le moyen de donner à notre peuple sur un autre théâtre toute l’extension dont il est capable ».
L'ancien candidat à l'École des Beaux-Arts se réveille aussi en lui et affirme que de deux choses l'une :
si les impressionnistes voient vraiment la forêt violette, ils sont malades et il faut les hospitaliser.
s'ils peignent des choses qu'ils savent être fausses, ce sont des escrocs et il faut les enfermer !
La lecture de ce livre confirme le propos énoncé par E. M. Forster : la Première Guerre mondiale constituait un conflit d'intérêt de peuples qui partageaient tout de même - en tout cas en Europe - les mêmes valeurs. La seconde est d'une toute autre nature et constitue un conflit de valeurs, voire de civilisations.

[modifier]
Statut juridique actuel
Dans plusieurs pays (dont l'Allemagne), le livre est interdit à la vente, pour cause « d'incitation à la haine raciale ».

Toutefois, il fait partie des objets et des livres qui animent régulièrement la chronique en étant disponibles plus ou moins facilement sur Internet.

Cette situation est à l'origine de débats qui opposent droit d'expression et lutte contre le racisme. Cacher comment nos aînés ont pu se faire manipuler est il vraiment lutter contre le racisme ? Ne dit-on pas au contraire que qui ne veut pas apprendre l'histoire s'expose au danger de la revivre ? La question reste ouverte.

La France a adopté une attitude qui semble plus sereine : en toute rigueur, le livre aurait pu y être interdit à la vente en raison des lois interdisant l'incitation à la haine raciale ; mais l'argument selon lequel pouvoir analyser de façon critique le passé est le moyen le plus sûr de l'empêcher de revenir fut entendu. La Cour d'appel de Versailles a tranché le débat en adoptant la position suivante : compte-tenu de son intérêt historique et documentaire, le livre reste autorisé à la vente, mais doit obligatoirement comporter en tête d'ouvrage les attendus de ce même jugement expliquant les raisons de cette autorisation. Ainsi l'ouvrage prend un sens différent et devient un enseignement sur ce qui a pu manipuler les foules allemandes des années 1930 - et une mise en garde sur les procédés rhétoriques qui pourraient nous manipuler demain si nous ne sommes pas vigilants.

merci wikipedia!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mac laren



Nombre de messages: 3
Date d'inscription: 10/01/2006

MessageSujet: Bush et consort   Mer 11 Jan à 13:29

Aujourd'hui,nous assistons impuissant devant la tentative des néoconservateur américains de changer la face du monde en dessous;il y laloge judéo-chrétienne;L'ère des lumières (xviii s)avec ses revolutions avait en dessous la FM;mais l'ère nazie avait tout autre chose en dessous et c'est ce que je cherche à comprendre et non les discours politique de surface qui n'ont aucune prise sur ceux qui voient au delà du voile(superlette)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cedrico69



Nombre de messages: 30
Age: 31
Date d'inscription: 26/05/2008

MessageSujet: Re: L'école initiatique d'Hitler   Mer 28 Mai à 17:00

Toi aussi tu veux devenir un Demon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
xxxxxx+22



Nombre de messages: 29
Localisation: dans le feu
Date d'inscription: 27/12/2007

MessageSujet: Re: L'école initiatique d'Hitler   Lun 21 Juil à 11:22

Hitler fut initié dans l'ordre de THULE.A cette époque il etait un vrai initié.Il quitta cette ordre en trahissant ses maitres.
Il fut par la suite initié par un lama Tibetain égaré de la secte Guelougpas* appellé par code L'HOMME AU GANT VERT.
Hitler pratiqua intensement la mauvaise magie sexuel avec éjaculation pour cristalissé la force du serpent negative et il finit par atteindre le grade demoniaque d'ANAGARINGA.
La runai Gibur"svastika"qu'il a pris comme symbole mais à l'envers est la comme preuve au generation futur qu'il à utilisé la magie sexuel negative.
Il à utilisé aussi pour son armée le symbole S.S en omettant la troisieme lettre...
Donc il pouvait s'attaqué aux ordres que tu cite sans crainte car il etait un ANAGARINGA(un homme demon)alors que bcp adore des demons lui il etait UN vivant et les autres ne pouvez que le respecté.Il fut vaincu grace à un homme presque inconnu appellé Ivanovitch Gurdief qui lui aussi avait été initié au tibet,Afghanistan etc...mais du coté du bien...
Celui-ci initia le Churchill,de Gaulle et autres...Hitler fut vaincu grace à la magie.Parceque dans cette guerre les élements etait manipulé énormement.
Hitler mourut a un age avancé en amerique latine parcequ'il avait fui l'europe.Les soviet ne l'on pas arretté comme ils le pretend avec des faux dent et machoire.
Hitler est mort de mort naturel en amerique du sud.

*Guelougpas(ou les bonnet jaune) est une vrai ecole bouddhiste fondée par Tshongapas.Le dalai-lama appartient a cette école car il porte un bonnet jaune.
Mais cette ecole se divisa en deux partie suite a une dissidence a propos d'un gardien(esprit)qui s'etait échappée par la manipulation de certain connaisseur.
Bon c'est une longue histoire.Juste pour vous dire que cette école Bouddhiste à l'heure actuelle ou je vous ecris est basé à London.
Leur enseignement est exacte avec les principe bouddhiste.
Il preche l'AMOUR,la non violence,la compassion envers les etres etc...Mais il Adore cette entite demoniaque dans leur pratique.
C'est cette entite qui provoqua la catastrophe qui a frappé les peuples Tibetain.Les membres de cette secte combattent farouchement le dalai-lama.
Mais si tu le vois il s'habille de la meme façon;ils ont de visages des saints etc...et pourtant ces sont des loups deguisé en agneau
J'espere que nous t'avons eclaircis monsieur Mac Laren.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Riviere



Nombre de messages: 8
Date d'inscription: 09/11/2008

MessageSujet: Re: L'école initiatique d'Hitler   Lun 10 Nov à 13:29


Bonjour KIRIKOU !

Vraiment intéressantes tes infos ... Quelles sont tes sources ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

L'école initiatique d'Hitler

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Ecole d'équitation Ghlin
» Ecole d'équitation Camargue dans les Bouches du Rhone
» Coucou!
» Ecole d'équitation western près de Roanne
» Formation sur le pied à Ghlin.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum De Patrick N'Guema N'Dong :: -